Chauffage pole bouilleur masse

Ralisation d'un chauffage combin solaire-bouilleur


Sur cette ralisation, on combine le solaire avec un pole bouilleur de masse ou le rendement a t donn 80% l'eau. Cette construction est unique et demande donc des comptences un peu plus tendue, car on construit entirement le pole et que l'on y adjoint du solaire par la mme occasion. 

Les briques sont raliss sur le chantier avec la terre du coin pour viter le transport - le mlange a t optimis pour obtenir des briques de terre crue de qualit, tant donn que la pression (manuelle) n'est que de 100kg environ

Le pole et sa partie hydraulique est pression atmosphrique, donc sans vase d'expansion ferm. La dilation de l'eau (froide chaude) se fait via un vase d'expansion ouvert situ a 4 m du pole.

Quand le pole chauffe le volume au dessus (la cuve avec les poignes en inox), le circuit se met en fonction quand la temprature de l'eau atteint 50C environ (varie selon les prfrences de la centrale qui gre les circulateurs - 3 circulateurs basse consommation sont ncessaires pour faire l'ensemble du chauffage pour toute la maison, murs chauffant compris. 





Toute la tuyauterie t ralise en cuivre serti - 35mm pour les gros dparts arrivs comme visible sur les 2 images ci dessous et en 22mm pour les circuits du bouilleur








L'admission de l'air pour le pole








l'vacuation des condensats








La construction effective du pole 




















Vrification des niveaux







le tube en cuivre est le trop plein et donc le retour l'gout.




les sondes pour le dmarrage des circulateurs, une sur chaque circuit - un pour le chauffage, l'autre pour l'eau chaude sanitaire









les 2 allers retours en cuivre de dia 22 pour alimenter les circuits de chauffage




l'arrive en 35mm plus haut sur la nourrice gnrale de distribution de chaleur




Le pole au milieu de la maison





En fonctionnement - rien dire, a marche




Publié le: mercredi 13 mai 2015 (3908 lectures)
Copyrights © par Conscience et Inconscient

Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e)

[ Retour ]