Construire l'ignorance

La fabrique des crétins

 

Construire l'ignorance, c'est comme le développement Durable, un oxymore ou 2 termes antagonistes d'une réalité inavouable, la déchéance provoquée de l'humanité l'amenant à sa perte. 

Dans la même veine que l'abrutissement des masses donné bien avant ou certains humains pas si humain que ça, vous disent comment penser. Nous sommes bien au bord du gouffre et on nous invite a faire un grand pas pour l'humanité...

 

 

Demain tous crétins ? 

 

 

 

 

Pour vous donner un ordre d'idée et vous montrer que vous n'apprenez rien d'utile à l'école ou dans la société si ce n'est à vous rendre prisonnier d'un système perverti.

Les vrais savoirs sont des savoirs anciens, ces savoirs ne sont pas cachés, ils sont hermétiques et ne sont donc accessibles qu'aux justes et aux vertueux comme toujours.

 

etude

 

On vous dira qu'ils sont inutiles à notre époque et qu'ils n'ont de toute façon rien à faire dans un cycle scolaire ou autre. On préfère vous apprendre à piloter des drones (cool pour faire des vidéos, moins cool pour ceux qui existent déjà pour surveiller et puis plus tard pour éliminer les gêneurs potentiels, guidés sur eux par leurs portables aujourd’hui ou leurs supers neurones d’intelligence Artificiel demain), ou n’importe quoi d’autre qui n’amène surtout pas de réflexion sur le sens de la Vie. D’ailleurs la plupart des profs n’ont aucune formation non plus à ce niveau puisqu’ils ont eux aussi été formatés par et pour la matrice, ce n'est pas de leur faute, nous sommes tous trompés.

 

Si vous doutez, posez leur des questions comme :

 

Quel est le sens de la Vie sur Terre? D’ou venons nous, qui sommes nous et ou allons nous ? 

 

Rechercher votre lointain passé est une des raisons de votre incarnation, mais vous l'avez oublié.

 

Le chaos des origines
Le Chaos des Origines d'Anton Parks.

 

 

 

Pyramide Apocalypsia
Pyramide Apocalypsia de Jean Seimple

 

Si un prof d’histoire vous répond que vous descendez du singe, demandez lui pourquoi vous avez évoluez et pas lui (le singe. Le prof aussi en partie mais sur un autre domaine comme le discernement), et pourquoi l’humain a beaucoup de ressemblances génétiquement parlant par rapport au cochon, même si cela peut s’expliquer pour la plupart des hommes. 

Pour un indice sur le cochon, c’est une histoire de goût par rapport à des formes de vie qui aimaient prendre l’apéro avec nous et c'est peu de le dire, l’humain avait bon goût à l’époque… 

  

La revue Nature a publié l’étude la plus complète jamais réalisée sur le génome du porc. "Cette publication est le résultat d'une collaboration internationale de plus de 10 ans", a souligné David Milan, chef du département de génétique animale à l'Institut scientifique de recherche agronomique (Inra). Les recherches qui ont été menée par le Consortium international pour le séquençage du génome du porc domestique (Sus scrofa domesticus) ont permis de montrer que les cochons et les sangliers partagent beaucoup de points communs avec les humains. 

 

D’un point de vue sociétal, ils savent s'adapter, colonisent des territoires et nuisent souvent à leur propre habitat, tout comme l’homme

On s’en serait douté.

 

Comme je vous l'ai dit, à l'école on ne vous apprend pas la Vie, comme tout ce qui pourrai vous éveillez sur une autre compréhension du monde ou de vous même.

 

Les tablettes à l'école dés la maternelle.

 

 

Difficile de faire mieux pour crétiniser la population, les tablettes après le biberon, et pourquoi pas pour amuser les bébés dans les couveuses. Les enfants passent plus de temps devant la télé que devant leurs professeurs, ce n'est pas moi qui le dit puisque le Médiamat Annuel de 2013 donnait déjà 4h02 par jour de consommation de télé pour les enfants de 15 ans et plus (et déjà 3h46 pour les 4ans et +), je pense qu'il y a un abruti qui s'est dit, on va mettre la nique à la télé en leur faisant bouffer de la tablette à ces jeunes freluquets et en faire des vauriens patentés et certifiés.

 

lobotomie

 

Imaginez que c'est déjà la situation aujourd'hui pour les gamins et sans le téléphone portable, rajoutez y la tablette à l'école et mettez les à 15 ans sur une île déserte par groupe de 50 pendant 2 mois, de décérébrés complets, on passera a des zombies qui se boufferont entre eux pour survivre puisqu'il n'y aura chez eux plus rien d'humain. Je grossis sans doute un peu, si ça se trouve, ils transformeront peut être l'île déserte en oasis de lumière avec lupanar pour Seth ou Ashtar.

Je vous rassure, l'abruti(e)s en question recevra une décoration de la part de la matrice et de ses potes les Archontes, c'est voulu. Je leur fait confiance, c'est déjà fait pour ma part. 

 

nexus

Il est bien évident que si l'on veut crétiniser vos petits chérubins, ce plan doit être préparé avec les bons ingredients, des lois qui permettront que "pas" un garnement ne puissent prendre la tangente, faire l'école buissonnière ou pis, que vous endoctriniez vos enfants avec une instruction hors de la matrice de l'Education Nationale. 

Vous trouverez dans ce numéro de Nexus de Février 2017, un article pour étoffer ce que j'écris ici.

Un cavalier législatif a été glissé dans la loi égalité et citoyenneté afin de rendre intenable toute tentative éducative hors de la matrice Education Nationale

 

J'entends souvent des parents dire que leurs enfants ont de l'intuition, en fait c'est surtout pour ça qu'on les endoctrine avec le numérique, et comme cela ne suffit pas, on a démocratisé le téléphone portable. Après, qu'un enfant ait plus d'intuition qu'un adulte formaté et esclave du système, ça paraît normal somme toute. L'enfant ne se destine pas en s'incarnant, à finir en méchoui d'ici quelques années, il est normal qu'il montre des facultés en arrivant dans ce mode de cinglés, facultés pour essayer de provoquer un déclic aux parents et s'en sortir par la même occasion, même si c'est totalement illusoire. 

Attention, sachant que la moitié de l'humanité n'a pas d'âme, donc faites aussi les calculs à ce niveau, le "Dureau" d'aujourd'hui à un jour été un gamin, et pas forcément un sale gosse comme en ce moment. 

 

 

"Quand vous regardez la télé, l'espérance de vie que vous avez gagné, vous la perdez à devenir con !"

 

  

 Avec le numérique, vous êtes connectés, mais entre humains déconnectés de leur véritables identités, ni tournés sur votre intérieur (imaginez un piaule de jeune avec le foutoir), ni sur qui vous êtes à un niveau plus vaste, l'univers, le cosmos et la nature. Et ce n'est pas en mettant 500 millions de déconnectés en lien les uns avec les autres que ça risque de changer, c'est même tout le contraire. Vous vous formatez inconsciemment au plus crétin et tout est fait pour cela. La mode des selfies par exemple, j’ai déjà donné sur l’hystérie Pokémon, on ne va pas y revenir. 

 

selfie
Selfie...

 

Et pour Google et les autres, l’IE (intelligence Artificielle) va vous mettre les neurones à zéro et vous obliger à y venir pour vous démarquer de la masse des ignorants faussement intelligents. Combien savent que tout existe déjà et que la technologie d’aujourd’hui ne vise qu’a pucer l’humain d’une façon ou d’une autre pour l’emmener sur un futur entropique.

Rapellez vous, tout ce qui est fait pour augmenter l'humain d'un coté, est là pour le diminuer de l'autre, interfacer un cerveau avec des microprocesseurs ne pourra jamais faire de vous un meilleur homme ou une meilleur femme car c'est le coeur qui fait l'humain, pas le cerveau.

D'Apple maintenant à Windows, de Google à Facebook c'est du pareil au même. 

 

Si vous faites vos propres expériences comme ici, alors chapeau, oui, ça c'est la VIE et vous vous servez des réseaux sociaux pour publier vos exploits, ceux là méritent l'encouragement.  

 

 

 

Ceux et celles qui font la société d'aujourd'hui 

Article de Croa, cliquez ici pour l'original

 

Nabilla au salon du Livre, photo du libre penseur.

 

Notre société est ainsi faite que l'idiocratie est récompensée, tandis que l'esprit est sans cesse pourchassé. Quiconque ose remettre en question l'ordre établi passe pour un hurluberlu, un renégat, un dangereux criminel...

Un constat que n'a pas manqué de dresser Le Libre Penseur, notre confrère marseillais : 

Pourquoi la France est-elle morte ? Pourquoi les élections ne pourront-elles rien y changer ? Tout simplement, parce que le peuple est mort ! Lorsque l’on en arrive à créer une émeute pour rencontrer Débilla au Salon du livre avec une centaine de photographes qui viennent s’agglutiner à la séance de dédicaces d’une cruche qui n’a même pas écrit le livre et qu’elle n’a même pas dû lire – comme aucun autre livre dans une bibliothèque –, c’est que la fin est proche et que ce peuple n’a plus le droit d’espérer, il se l’est interdit par sa profonde bêtise.

— Salim Laïbi, Le Libre Penseur

 

La société et le système ne vous apprend pas à être de vrais humains, la symbolique, l'astronomie, l'observation de la nature, la vie dans la nature, le sens critique, la philosophie, le nombre d'Or, le beau, le vrai, le juste, l'art, la musique, la cosmogonie, la cosmologie, le discernement, l'intuition, etc... Tout ceci, vous devrez l'apprendre par vous même pour penser aller plus loin. 

 

Un exemple sur l'astronomie et son importance, la planète Vénus au hasard, pour ce qui est lié à la vie humaine, et même sans aucune connexion ésotérique, ni même la symbolique féminine (qui est bien plus que symbolique soi dit en passant).

Tiré du livre "le livre d'Hiram"

 

Il s'agissait d'une mesure importante pour les anciens astronomes, parce que Vénus, quand elle est observée de la Terre, est le meilleur indicateur du moment de l'année disponible dans le système solaire. 

Tous les huit ans, elle désigne un point précis lorsque les calendriers solaire, lunaire et sidéral coïncident pendant quelques minutes.

Au terme d'exactement quarante années, quand Vénus achève cinq cycles de huit années, la synchronicité de ce phénomène est précise à une poignée de fraction de seconde près. Ce qui fournit un calendrier et une horloge qui furent utilisés pour mesurer le temps jusque dans les années cinquante, quand des horloges à piles plus précises furent inventées.

Dit plus simplement, Vénus est le métronome de notre monde. Si vous comprenez son mouvement, vous êtes en mesure de comprendre des phénomènes vitaux comme les saisons et les marées. Vous pouvez ainsi maitriser votre environnement tant en termes d'agriculture que de navigation, et par la, vous pouvez manger et commercer correctement . Sous bien des aspects, il s'agit là de la pièce maîtresse de la civilisation.

 

Vénus est sous bien d'autres aspects la pièce maîtresse, comprendra qui pourra.  

 

 

Quoique l'on dise, quoique l'on fasse, nous ne pourrons jamais empêcher nos enfants de vivre ce qu'ils ont à vivre. Ce sont ici leurs expériences et ils devront en tirer chacun à leurs manières, une compréhension si cela leur est possible. 

Comme on dit : les nourritures affectives conditionnent davantage la santé que la nourriture tout court, vos enfants ne pourront donc pas être coupés numériquement de leurs camarades, ce n'est pas bon car comme nous, ils sont venus expérimenter la matière, et si nous adultes, regardons dans quel état de délabrement total nous laissons notre maison, ou la terre, ce n'est plus un procès d'intention auquel nous aurions droit, mais un exil forcé sur un système solaire des plus éloigné sans espoir de revenir un jour poser un pied sur cette fragile et belle boule bleue.

Comme je vous l'ai déjà dit, l'école de la terre est la plus dure de toute, et comme la moitié de l'humanité est incarnée pour vous tromper et que le reste n'a pour le moment aucune conscience du jeu réel qui se joue derrière les coulisses, les jeunes ne pourront sans doute pas faire pire que la génération précédente et toutes celles d'avant, c'est à dire rien !

Coupable de non assistance à humanité en danger, c'est juste le lot de chacun, même si nous avons été bien aidé et trompé par des intelligences cosmiques supérieures, cela n'enlève en rien notre responsabilité, comme toujours, la loi reste la loi, ce n'est pas parce que vous ne la connaîssez pas qu'elle ne s'applique pas. Des devoirs restent des devoirs, chacun aura donc à coeur, de vouloir les terminer avant de rentrer à la maison. On a tous oublié que grandir amène des responsabilités.

Dans mon incarnation, comme beaucoup, je fais ce que je peux avec ce que j'ai, du mieux que je peux avec la conscience que j'ai, donc malgré tout, j'ai encore de l'espoir (même si cela ne se voit pas) , je ne jetterai que l'eau du bain et garderai le bébé encore pour cette fois. 

 

Une autre solution est (im)possible

 

Toujours facile de critiquer le système éducatif si vous n'arrivez pas a proposer une autre solution, c'est donc fait ici, par contre pour passer de la pratique à la théorie, il faudra nécessairement attendre le prochain déluge, ça arrive donc patientez un peu.

Rendez vous compte qu'il faudrait virer sur une autre planète, tous ceux qui font de la politique, peut être en garder 1 ou 2 qui ne raconte pas trop de conneries, tout ceux qui font partie du système, les humains sans âmes et les psychopathes soit 4 milliards environ à la louche, les anges (pour les moutons) ou ombres noires du copain AN, par contre déjà que je n'arrive pas a en attrapper un, alors toute la bande de dégénérés...cela ne va pas être coton. N'oublions pas non plus, ces abrutis d'E.T. qui me les brisent menu la nuit tant qu'à faire.

Par contre, je ne sais pas pour vous, mais moi aussi je me casse, pas envie du tout de faire le pitre encore des siècles sur cette planète de cinglés.

 

 

L'école initiatique

 

La MAAT est africaine, pourquoi ? parce que l'Afrique est le berceau de l'humanité et que tous nos ancêtres sont Noirs et Africains, cliquez ici pour une interview d'Yves Coppens

 

 

PREMIERS PAS A L’ECOLE DE LA MAAT Par JP. KAYA

 

Notre parti: MAAT-KA-RE, considère l’éducation de ses militants, et la conscientisation des masses africaines, comme une priorité absolue, la condition première de la Révolution Africaine. C’est pour cette raison, qu’une école du Parti, baptisée « ECOLE DE LA MAAT », a été prévue par les statuts pour organiser cette socialisation politique. Elle est complétée par une Confrérie Initiatique Panfricaine: THOT ACADEMY. THOT, de son vrai nom africain DJEOUTY, on le sait est la divinité pharaonique du savoir. Il est à ce titre le patron des Initiés. La Grèce ancienne a emprunté cette divinité à l’Egypte et lui a donné le nom de HERMES. C’est de cette façon que les enseignements initiatiques de l’Egypte pharaonique sont passés en occident, et sont aujourd’hui enseignés dans des facultés sous le nom d’ « hermétisme ». L’académie THOT, et l’ECOLE DE LA MAAT seront  implantées dans toute la communauté africaine. Elles serviront d’outils de réappropriation et de stabilisation de l’identité culturelle africaine.

Je traite ici des questions les plus élémentaires qu’un individu va rencontrer nécessairement en poussant la porte de cette institution. Une grande partie de cette problématique est déjà abordée de façon approfondie dans le Tome II de la Théorie de la Révolution Africaine. Justement intitulé : « MAAT. L’Idéologie africaine ». Néanmoins, je pars de l’idée que tout le monde n’a pas pu encore nécessairement avoir eu accès au contenu de cet ouvrage, d’où la nécessité d’exposer à travers des textes courts et simples qui traitent notamment de la pédagogie initiatique. Ces textes sont tirés d’un ouvrage qui sera publié prochainement et qui a l’ambition de constituer la doctrine de la MAAT, l’idéologie africaine. Intitulé « LE KARISME », cet ouvrage donnera à chaque serviteur de la MAAT, la clé et l’outil de sa propre réalisation spirituelle, en vue de l’acquisition de la mentalité pharaonique, qui lui permettra de s’intégrer à la nouvelle société africaine : la Société Initiatique.

 

I. QU’EST-CE QUE L’INITIATION ET A QUOI SERT-ELLE ?

Dans le mot Initiation, il y a l’idée d’apprentissage, au niveau le plus élémentaire. Mais apprendre quoi ? D’abord à se connaître, soi même, puis ensuite d’agir sur soi même en vue de se transformer et de s’améliorer. Dans cette courte définition, se trouve la signification essentielle de l’Initiation. Connaître l’être humain, puis procéder à son perfectionnement.

Tous les enseignements initiatiques de l’Afrique ancienne et précoloniale adhèrent sans la moindre ambiguïté à cet idéal.Qu’il s’agisse du PORO des Sénoufo, du KORE des Mandingue, du MBUITI des Fang, du KIMPASI des Kongo, etc.… et naturellement de la MAAT de l’Egypte ancienne, l’Initiation a partout et de façon universelle la même ambition, connaître l’être de l’Homme afin d’organiser sa sublimation.

Toute société africaine, indépendamment de sa taille et de son organisation, connaît obligatoirement le phénomène initiatique, qui se présente à l’observateur sous forme de rite, ou d’école. C’est au sein de ces institutions que l’Initiation construit par l’intermédiaire des Maîtres de l’Initiation, un savoir, une doctrine, un enseignement, voire un dogme, celui-là même qui est enseigné aux adeptes de l’Initiation en vue de leur développement psychique et spirituel.

D’où est ce que les Maîtres tirent ce savoir. S’agit-il d’une accumulation de connaissances éparses, de maximes transmises par la tradition ? Ou d’un savoir spécial ayant des fondements théoriques sûrs ?

La science initiatique découle de la conception africaine du monde, qui affirme que Dieu existe sous la forme d’une Force Vitale qui habite tout ce qui existe dans la Création. Cette conception du monde est à l’opposé de la conception abrahamique dans laquelle Dieu, après avoir créé le monde, s’en est séparé, et se tient hors du temps et de l’espace. Au contraire, en affirmant que Dieu n’est pas séparé de sa propre Création, et qu’Il continue à l’habiter, sous forme de Force Vitale, (le fameux KA des anciens Egyptiens), les Africains ont créé ainsi la possibilité d’inventer l’Initiation. En effet, cette cohabitation entre le Créateur et sa Création, provoque une tension au sein de la Création, qui débouche sur le désir de fusionner avec le Créateur.

C’est ainsi que, la volonté de manipuler ou de domestiquer la Force Vitale a conduit les Africains à inventer différentes techniques : la sorcellerie, la magie, le fétichisme, le mythe, le totémisme, d’innombrables pratiques magico-réligieuses et enfin l’Initiation. Toutes ces pratiques ont pour fin, d’essayer de domestique la Force Vitale qui réside dans le psychisme de l’Homme, et est Dieu Lui-même. Pour commenter en peu de mots le résultat atteint par toutes ces pratiques, je dirai que seul l’Initiation, s’accorde avec la conception africaine du monde. Elle seule en effet permet de réaliser la fusion entre le Créateur et sa Création. Autrement dit seule l’Initiation permet à l’être humain de retrouver son état de pureté initiale, d’avant la Création, en fusionnant l’Homme avec Dieu, ce qui permet à celui-ci, de retrouver des qualités et des capacités hors du commun des mortels. J’ai désigné cet état par : mentalité pharaonique.

Ainsi, en prenant appui sur la conception africaine du monde, la science initiatique développe un savoir cohérent, qui est d’accord avec lui-même.

 

II. L’INITIATION ELLE-MÊME SE TRANSFORME

Prenons le cas de la vallée du Nil. Depuis la fin de la Préhistoire, autrement dit de la civilisation TASA-BADARIENNE, à la dernière période du Prédynastique, qu’on appelle le Géerzéen récent ou encore le proto-dynastique, l’Initiation n’est pas restée statique.

Avant tout, il faut savoir que la MAAT, ou science initiatique, est considérée par les Maîtres de l’Initiation comme l’enseignement divin lui-même, car il apprend à l’Homme a retrouver les qualités divines qui sommeillent en lui, ou qu’il avait de façon naturelle tant qu’il ne s’était pas différencié de Dieu. Donc de façon rigoureuse, la science initiatique comporte des vérités stables, j’ai souvent employé l’expression « connaissance stable du monde » pour en faire état. Cette stabilité a rapport avec la perfection de ce savoir. Si en effet ce savoir a non seulement servi à créer le monde, puis à le faire fonctionner, il n’ y a aucune raison qu’il change chaque semaine ou tous les mois.

Le savoir qui change, qui a besoin d’être complété, vérifié et dépassé, est celui de la science positive, fondé sur les relations entre les faits. En outre il relève du seul usage de la Raison humaine, laquelle est prisonnière de la nature humaine, qui comme on le verra est foncièrement égocentrique et ce fait limite les capacités de perception de l’Homme. Néanmoins, les Maîtres de l’Initiation pensent qu’à très longue échéance, ce savoir vise lui aussi à accéder aux mystères du monde, que la science initiatique connaît déjà. Ce qui handicape la science positive c’est l’attitude de ses savants et leur idéologie fondamentalement matérialistes, qui ne laissent que très peu de place à volonté de prendre en compte les autres dimensions de la réalité.

Donc contrairement à ce que indique le titre de ce paragraphe, ce n’est pas la science initiatique en soi qui change, mais les capacités des adeptes de l’Initiation et des Maîtres de l’Initiation qui se transforment, qui évoluent, pour être à même d’accéder ou de capter la connaissance divine, la MAAT. Ainsi, la MAAT est une science universelle, à laquelle n’importe quel être humain peut accéder. Le seul problème, est de savoir, comment s’organiser et se préparer pour y accéder. J’ai remarqué que l’Histoire de la vallée du Nil est une sorte de raccourci, qui permet de comprendre l’Histoire des autres sociétés africaines.

Dans les périodes très anciennes du Prédynastique, l’Initiation ne se différencie pas encore totalement des autres idéologies qui occupent l’univers mental de la société africaine. Il s’agit, je l’ai déjà dit de : la sorcellerie, le fétichisme, le totémisme, la magie etc… A ce stade, les Maîtres de l’Initiation, qui comprennent intuitivement à quoi sert l’Initiation, n’enseignent, en rapport avec la psychologie dominante que des connaissances élémentaires, en usant des techniques plus ou moins grossières où la souffrance physique joue un grand rôle. D’ailleurs les formes les plus archaïques de l’activité initiatique se ramènent à des rites de passage. La grossièreté de ces formes s’explique par la morphologie sociale elle-même, puis par la psychologie qui lui est associée. En se transformant, la société crée des possibilités d’une meilleure expression de l’action initiatique. Autrement dit au-delà des formes archaïques de l’Initiation que sont les rites de passage que l’on rencontre dans les terroirs africains, il faut laisser un grande place à l’imagination sociologique, et penser que malgré tout ces rites aussi grossiers soient-ils reflètent la connaissance stable du Cosmos : la MAAT.

Autrement dit, ce qui change ou se transforme dans l’enseignement de la MAAT, ce sont les structures sociales, le niveau d’éducation des Hommes et leur psychologie. Ce qui demeure stable, c’est la MAAT, telle qu’en elle-même. Elle ne change pas, car c’est la science divine.

 

III. QUELLE DOIT ETRE L’ATTITUDE DE CELUI QUI VEUT RECEVOIR L’ENSEIGNEMENT DE THOT ?

Dans toutes les écoles initiatiques du monde, le même discours est toujours tenu à ceux qui sonnent à la porte de l’institution.

D’abord qu’est ce qui pousse un Homme ordinaire à rechercher les lumières de l’enseignement initiatique ? Certainement un besoin vital et pressant qui se déclare à un moment ou un autre de l’existence. Il ne s’agit pas de trouver quelqu’un qui veuille bien répondre aux questions classiques que l’on est conduit à se poser sur le sens de la vie. Il s’agit de répondre aux sollicitations de l’esprit lui-même qui demande à s’exprimer. Mais hors le cas des individus où leur propre développement spirituel antérieur a préparé le terrain pour une éclosion soudaine d’une vie spirituelle intense, tous les êtres humains, tous les êtres qui aspirent à s’éveiller à la vie spirituelle, ont besoin des lumières d’un guide, ou d’un Maître en Initiation.

Le Maître lui-même a besoin d’avoir au dessus de lui un Maître, il s’agit d’une sécurité psychologique, qui évite de se laisser envahir par le sentiment de suffisance, et donc par l’orgueil, car ceci ouvre une porte à la nature inférieure de l’homme, qui en reprenant sa place, annulerait en même temps tous les gains obtenus par le travail initiatique accompli antérieurement.

L’attitude normale de l’adepte de l’Initiation doit donc être la réceptivité, autrement dit l’humilité. Une telle attitude lui permettra non seulement d’entrer en contact avec des êtres supérieurs, mais aussi d’attirer vers lui-même des ressources spirituelles dont-il a besoin pour sa propre évolution spirituelle. Cette attitude, on s’en souvient fut la qualité de base de l’éducation dans la société pharaonique, ce qui prouve à quel point les Egyptiens anciens avaient socialisé l’enseignement et la pratique de l’Initiation.

 

Vie, Force, Santé.

 

 

Le voyage sera pour beaucoup une aide pour se découvrir.

 

voyage

 

 

 

 

Publié le: dimanche 19 février 2017 (751 lectures)
Copyrights © par l'info ENVIRONNEMENT & Nouvelle RÉALITÉ

Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e)

[ Retour ]