SOCIÉTÉ, QUEL CHOIX ?

Quelle société voulons nous

Le changement, c'est maintenant ! 

 
 
L'efficacité énergétique par contre, ce n'est pas pour demain, le projet de directive sur l'efficacité énergétique discuté à Bruxelles est maintenant totalement vidé de sa substance.
Pour ce qui est du G20, une mascarade, comme d'habitude, une grande plaisanterie entre quelques pays les plus industrialisés du monde, il manque de toute façon, ceux parmi les plus polluants, les États Unis, la Chine, l'Angleterre, ect... Il serait naif de penser encore aujourd'hui qu'il en ressortira quelque chose.
 
On nous a habitué par le passé, au passage à la moulinette des grands projets et des grandes idées par les lobbies industriel, comme REACH, un projet visant à contrôler les substances chimiques.
En 2003, M.Chirac,  M. Schröder et M.Blair sont intervenus auprès de la commission européenne pour lui demander de ne pas porter atteinte à la compétitivité de l'industrie chimique, suivi l'année d'après par l'Académie des Sciences dans un courrier au premier ministre pour "protester contre le déclin de l'industrie chimique" que REACH pourrait provoquer. 
Les États Unis aussi, en adressant à leurs différentes ambassades à travers le monde, une demande de Colin Powell du département d'État Américain, leur demandant de jouer de toute leur autorité pour faire échouer le projet REACH.
Il en est donc sorti un projet complètement édulcoré, ou les obligations de contrôles n'existaient plus pour les substances inférieurs à la tonne, et sous évalués pour le reste.  
 
Tous les tests et résultats par la suite,  ont été réalisé de façon douteuse par l'OCDE,  Il n'y a qu'a voir le problème des phtalates et autres perturbateurs endocriniens pour s'en rendre compte. Quand l'industrie chimique gagnent, la santé rarement.
 
Dans les années 2000, arrivée du Grenelle de l'Environnement, un manifeste pour la France avec sa taxe carbone, qui accouchera d'une souris. Aujourd'hui, ce sont des mesurettes qui sont mises en place. Tout juste des pansements qui ne pourront jamais répondre au défi énergétique de demain. "Ça a au moins le mérite d'exister" dirons certains responsables politiques. 
 
C'est comme si le temps qui s'écoule était une route, que vous deviez construire un pont pour que la société ne s'effondre pas sur elle même, on adopte pour sa construction totale, de quoi faire quelques travaux pour faire les premiers mètres, sans se poser la question de devoir arriver au bout. Le problème est qu'aujourd'hui, nous sommes déjà sur ce pont. 
 
On aurait besoin d'un plan marshall pour l'environnement et la biodiversité,  le passage à un mix énergétique pour répondre au défi énergétique et climatique, et un changement de paradigme économique et sociétal. Il n'en est rien, c'est même le contraire...
 
Pour ceux qui en douterai encore, il restera à attendre les mesures d'augmentation de l'énergie, et le compte rendu de la cours des comptes pour revenir à la réalité.
 
Cette image représente bien notre société actuellement, nous avons les manette d'un jeu que nous ne maîtrisons pas, nous consommons à tout va alors que la terre n' a plus de crédit depuis bien longtemps, et nous pensons que nous pourrons rejouer la partie si cela s'arrête avant la fin.
 
 
 
Ce n'est pas consommer utile qui est important, c'est consommer tout cours, et la société est drogué à la consommation. 
Sans elle, chômage, crise du pouvoir d'achat et croissance en berne. On consomme mondial et on pense local au lieu de faire le contraire !
 

 

Quel regard devons nous porter aujourd'hui sur notre société, pour ne pas sombrer avec elle, alors qu'elle se dirige toujours à grande vitesse, dans le vide.
Quel virage pouvons nous prendre aujourd'hui, chacun à notre niveau et comment le prendre.
 
 

 

 
 
 
Une leçon de vie pour la "vraie" vie
 
 
Pierre Rabhi "Les clés du Paradigme"
 

 
 
 

Pierre Rabhi : « Si nous nous accrochons à notre modèle de société, c’est le dépôt de bilan planétaire »

 
 
 
Selon les dernières enquêtes d'opinion, les Français sont allergiques aux :

 

  1. OGMs, les Organismes génétiquement modifiés  -  Nous devenons ce que nous mangeons.
  2. Gaz de Schiste - Peur de l'extraction et du souillage des nappes phréatiques 
  3. Pesticides et traitements antibiotiques ou vaccins dans l'Alimentation -  Retrouver enfin une alimentation saine
Le problème, en fait, c'est que pour ces 3 saletés, on nous ballade pas mal. Le gaz de schiste fait un peu moins bien, mais juste sur le papier, en coulisse on vous prépare le terrain d'une autre façon. Renseignez vous sur les programmes EPR ou plutôt la débandade de ce programme, et on reparlera bientôt de solutions énergétique de schiste...
 
 
 

 

Le "VRAI" changement, c'est DEMAIN !!

 
 
NOUVELLE RÉALITÉ version AMÉLIORÉE
 
 
Pour ceux qui sont un peu (beaucoup) plus réveillés que les autres cliquez ici , pour les autres c'est strictement déconseillé car IMPOSSIBLE à comprendre, imaginer, intégrer, visualiser, ect ...
 
 
Nota : Attention, ce texte est réellement réservé à celles et ceux qui ont "plusss" que de l'intuition et du discernement, ce qui équivaut à 1% de la population mondiale pour être super optimiste, ils ont en général une vie déjà bien entamée coté pilotage automatique avec leur petite voie (sixième sens ou intuition).  Et vu les nombreuses gamelles que cela entraine pour ce changement de pilotage (pour la majorité de la population, c'est l'égo qui pilote encore) on ne la ramène pas trop.
 
 
 
 
 
 

Publié le: lundi 11 juin 2012 (2839 lectures)
Copyrights © par l'info ENVIRONNEMENT & Nouvelle RÉALITÉ

Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e)

[ Retour ]