UNE CARTE DE CRÉDIT CARBONE

Un permis de polluer personnel à points

La taxe carbone n'est jamais arrivée, Welcome à la Carte de crédit carbone :


Voilà une idée pour permettre à chacun de comprendre et de limiter son empreinte carbone, une carte qui mettrai presque tout le monde sur un pied d'égalité mais qui pourrai poser dans le même temps, quelques problèmes de liberté individuelle, nécessitant un juste encadrement juridique.

L'intérêt est que tout le monde connaît la carte de crédit, surtout les escrocs et les banques (ce sont les mêmes..) , le problème c'est que c'est ENCORE une carte de crédit et qu'on se dit que le système financier, qui est une mafia dans la mafia, pourra continuer a ponctionner encore plus sur la misère comme il le fait déjà. 

Déjà qu'ils nous surveillent et nous pistent de partout avec les réseaux sociaux, téléphonique et cartes de paiement, ils leur restent encore les puces a implanter pour la plupart d'entre nous. 





Une carte de crédit carbone pour encourager les bonnes pratiques, et peut être redistribuer un peu de richesse pour les plus pauvres, un concept exportable ou jetable ?


Comme on peut le comprendre, cela ne va pas forcément être compatible avec l'ensemble des forces en présence pour arriver à déterminer la liste des produits carbonés, les non carbonés et les points s'y rapportant. Rappelez vous avec le lobbying du sucre, et l'émission CASH Investigation du Vendredi 16 Juin, 1 milliard d'euros dépensé par les lobbies, en résumé de l'émission, pour qu'un affichage spécifique n'apparaisse pas, concernant les taux de sucre sur une tranche de notre alimentation et le remplacer par un autre, illisible pour le consommateur...

On peut imaginer alors, que pour l'ensemble de tous les produits et services disponibles sur la planète, ça risque d'être une bataille rangée en bonne et du forme. Et que les pressions exercées lors de l'attribution de la tranche carbone du produit ou service concerné, ça va être du sport ou du tir au pigeon (le pigeon, c'est celui qui va donner les notes...)
Chacun voulant bien sûr pour la bonne marche de sa société, que son produit soit le moins carboné possible.
On ne sera plus du tout dans ce cas, dans une bataille de chiffonnier, mais dans une guerre ou tous les coups seront permis  (là aussi, c'est permis de chasse !!)

Laissons de coté pour le moment, ces petits soucis et attardons nous sur ce que pourrait être un scénario catastrophe carte de crédit carbone.

Détaillons quelques exemples de produits et services, en leur donnant des notes de couleur carbone pour l'exemple :

Les courses au supermarché 


Alimentation, Des points verts pour les Décarbonés :

  1. Légumes et fruits en produits locaux et bio = zéro carbone 
  2. Emballage écologique réellement biodégradable (de 1 à 6 mois) ou compostable qui est neutre aussi en carbone pour sa fabrication

Alimentation, des points oranges pour les Carbonés, produits, élevés et transformés en France exclusivement

  1. Toutes les viandes, volailles, poissons élevage Bio
  2. Tous les produits alimentaires manufacturés , transformés, et transportés Bio

Alimentation, des points rouges pour  :

  1. Toutes les produits issus d'élevages industriels donc 95 % de ce que vous mangez !
  2. Tous les produits alimentaires ayant subit au moins une transformation hors France
  3. Tous les animaux ou poissons qui ont été nourris avec des aliments importés ou problématiques (soja US, farines animales,ect...)
  4. Tous les produits ayant subi un traitement d'irradiation 
  5. Tous les produits qui ont utilisé des engrais chimique issu du pétrole, des traitements pesticides
  6. Tout produits utilisant un emballage non écologique, non compostable, non consigné, non recyclable, tout emballage issu du pétrole comme le PET (polyéthylène téréphtalate, l'emballage de toutes les bouteilles d'eau dont personne ne fait attention pour le moment)
  7. Tout produits dont la composition comprend au moins 1 produit problématique, la grande majorité donc (colorant, huile de palme, exhausteur de goût, phtalate, aluminium, etc...) 
  8. Tous les produits trop sucrés, trop salés, trop gras (là, on ratisse très très large)
  9. Tous les produits OGM


Inconvénients :


  • Une bouche de moins a nourrir sur terre, le crétin qui a donné l'idée et que ça passe. (Ça peut passer pour un avantage pour certains)
  • Un problème de fournisseur pour l'encre rouge pour imprimer les points, il y a déjà rupture de stock, il n'y en aura jamais assez.
  • Les points de couleur verte sont collectors avant même d'être sortis de l'imprimerie, et va y avoir de la contrefaçon a mort !


Avantages directs :

  • Limiter la malbouffe, les intrants de l'agriculture. Monsento pas content ?
  • Augmente la valeur des produits de terroir et des exploitations à taille humaine, favoriser le bio
  • limiter la consommation de viande
  • Redonner au goût, des valeurs qui n'existent plus dans l'alimentation industrielle
  • On élimine d'un coup le plus gros problème de santé de tous les Français, l'obésité.
  • Limite toutes les maladies d'aujourd'hui, la plupart des cancers, les maladies dégénératives du aux métaux lourds et l'aluminium, les perturbateurs endocriniens avec les phtalates des emballages, les parabens que l'on retrouve dans la plupart des produits, les colorants dont certains sont plus que suspects comme le E150D dont la marque coca-cola l'enlève de la composition de sa boisson mais juste dans une région des US (ça veut tout dire...), mais qui reste toujours présent un peu partout ailleurs (tous les vinaigres balsamiques par exemple, hors bio), l'Aspartham, etc...
  • Passer une étape décisive avec une agriculture durable, ce qui obligera aussi à refaire la liaison qui n'existe plus entre la ferme ou le champs et la table.
  • Limitation des emballages, on réduit ainsi toute les poubelles de France, le problème des ordures ménagères et de sa gestion, le problème de l'incinération et de la pollution, des emballages qui sont pour la plupart issus du pétrole, même issus de l'agriculture comme la pomme de terre, est il concevable de prendre des terres cultivables pour les emballages comme on le fait pour les agro carburants ?
  • Limiter les transports routiers et les produits comme les exemples trop nombreux qui font 3.000 kms en passant et repassant dans différents pays pour l'emballage, le façonnage, la production, le triage, ect...
  • Limiter le gaspillage inadmissible du 1/4 ème de l'alimentation produit - jeté !
  • Limiter les produits qui ont été importé d'un pays, et conditionné dans un autre, pour faire croire qu'il ont été produit sur place (saucisson, etc...)
  • Donner un coût réel au produit que l'on consomme


Pour l'électroménager et tous les appareils électriques et électroniques


Des points verts pour  :

  1. Une fabrication local et neutre en carbone
  2. Un transport light (train, bateau), mais pas les importations, qu'elles fassent 200 ou 1.000 kms en bateau
  3. Réparable a bas coût (ici, on change radicalement la façon de penser notre consommation et on crée 10.000 emplois)
  4. recyclable en dernière limite, et dont tout est prévu pour le retrofittage (réutilisation des pièces pour d'autres appareils)
Des points rouge pour :
  1. Les produits importés
  2. Les produits non réparable, non démontable
  3. Les produits à obsolescence programmée
  4. Les produits qui contiennent des substances problématiques
  5. Les produits a recyclage couteux
  6. Les produits utilisant des matériaux issu du pétrole
  7. Les emballages et protections non entièrement recyclables naturellement ou compostable
  8. Les produits énergivores dont l'étiquette énergétique est < A++++
  9. Les produits qui consomment en veille
  10. Les produits comme les laves linges ou laves vaisselles qui ne comportent pas d'entrée d'eau chaude solaire ou d'eau de pluie
  11. Les produits qui consomment de l'eau supérieur à un % fixé et qui n'est pas filtré avant rejet aux égouts

Avantages directs :

  • On redéfinie notre mode de consommation en passant du jetable au durable, mais le vrai celui là
  • On limite les importations
  • On redonne du sens à la définition même des mots : Développement Durable ou croissante verte


A la maison, les produits & Services
Des points verts ou rouge suivant ses comportements
  1. La voiture et les kms
  2. la consommation énergétique à la maison
  3. les vacances et les voyages (avion, train, bateau)
  4. le pesage des poubelles

Au travail

  1. Travailler dans une société qui est labellisée ÉCO ou non (On a déjà des pétroliers et autres sociétés à la morale douteuse dans des fonds d'investissements éthique...)

L'Utopie : Trouver un organisme ou un groupe de sages réellement indépendants qui donnera l'échelle des points carbone. Il suffit de suivre de près ou de loin les manipulations et autres pressions exercées sur les parlementaires et les politiques par les lobbies industriels pour se dire que c'est tout simplement impossible. 





Soyons fou et complètement naïf, et admettons que les produits et services ont tous obtenu des notes carbones réelles et que tout le monde joue le jeu. Il restera à mettre sur pied un étiquettage environnementale cohérent qui ne soit pas un leurre ou une mascarade pour le consommateur.





 



JE ME MET A LA PLACE D'UN CITOYEN LAMBDA QUI ME RÉPOND :


  • Dans ce cas, on supprime à la maison tout les meubles en panneau de particules (90%) à cause des COVs (Composés Organique Volatils. Et comme ils sont tous comme ça, je mange même par terre
  • Plus de peintures, vernis ou lasure car COVs aussi
  • Plus de produits ménagers, produits d'hygiène et de beauté car ingrédients cancérigènes . 
  • Apportez à la déchetterie tout le matériel électrique car ondes électromagnétiques, énergivore et veille consommatrice  . 
  • Ne plus boire d'eau du robinet à cause des pesticides, nitrates, boue, présence de médicaments et j'en passe . 
  • Devenir végétarien et ne mangez en plus que du Bio fait chez soi, car pesticide, métaux lourd, OGM, ect...
  • Ne serrez plus la main de vos voisins et n'embrassez plus votre copine ou vos enfants car risque de H1N1
  • Plus de téléchargement illégaux ou de SMS douteux
  • Gagner au loto pour vivre écolo sur une île déserte.

On voit que tous les éléments de réponses sont dans les questions, sauf le loto bien sûr. 
  • Les panneaux de particules, il suffit de les remplacer par des éléments en bois 3 plis par exemple (collage écologique) en taxant les premiers polluants
  • il existe des peintures écologiques et même moins chère et plus durable dans le temps  si on prend des ocres par exemple
  • Les produits ménagers, de santé et d'hygiène sont facilement remplaçables par des solutions maisons ou disponibles en magasin bio, un peu plus cher sauf si on limite les produits industriels polluants (pollueurs -> payeurs pour le traitement des eaux par exemple)
  • les appareils électriques sont pour la majorité conçu pour être remplacé au bout de 5 ans en général, et sont tous (sauf rares exceptions) sur-consommateurs d'énergie, il suffit de redéfinir l'étiquette énergétique pour remplacer l'actuelle.
  • Si on limite les déchets à la sources, les problèmes de l'eau seront plus facile à régler
  • la consommation de viande aujourd'hui aggrave le problème, il faut 10 kg de blé pour produire 1 kg de viande, il faut en manger moins dans tous les cas, donc se poser la question d'une alimentation différente est une des solutions. 
  • moins de maladie avec une vision à long terme sur notre mode de consommation
  • Pour les téléchargements, faut voir avec Hadopi...






Bon, pour retrouver quelque chose de normal et changer notre mode de vie, a part la chute brutale de la société et tous les problèmes qui vont y découler, pas simple. 


Mais bon, on pourra rassurer tout le monde, elle ne verra jamais le jour, la fin du jeu de notre dualité et donc de l'illusion devrait mettre tout le monde d'accord.

 On attend le final mais comme on dort encore, un coup de boost ça serai sympa là haut !

Publié le: samedi 16 juin 2012 (2215 lectures)
Copyrights © par l'info ENVIRONNEMENT & Nouvelle RÉALITÉ

Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e)

[ Retour ]