INSTALLATION SOLAIRE THERMIQUE ZINK (74)

Amélioration ATMOS version 1

Sur le système ATMOS avec un ballon de 1000 litres, l'eau contenu dans le ballon part dans les capteurs solaire par le bas via un circulateur, pour redescendre dans le ballon par le haut. L'amélioration qu'on peut apporter ici, c'est par rapport au retour solaire chaud dans le ballon.

 
 
Sur cette installation, 20 m2 de panneaux solaires ATMOS
 
La maison de Lionel et Agnès Zinc d'Alpes Écologie.
 
Chauffage et eau chaude actuel : Chaudière à granulés de bois
Système solaire installé : pour l'eau chaude aujourd'hui, adaptation pour le chauffage d'ici quelques jours.
 
 
 
 
Matériel acheté chez bysun
  1. 20m2 de panneaux solaire ATMOS
  2. échangeur 3m2 pour le chauffage du ballon d'eau chaude sanitaire de 300l (pas visible sur la photo)
 
Matériel fourni par Michel Courtine de Thermatec :
  1. ballon de 1000 l
  2. Tubes et raccords TECElogo pour le raccordement de l'échangeur ECS et le chauffage
  3. La régulation UVR 1611, kit de sonde et Bootloader
  4. les circulateurs basse consommation 
  5. les éléments à sertir électrozingué
 
 
 
 
Le ballon est posé sur 12 cm de liège pour l'isoler du sol, pour éviter les déperditions de conduction,
2 plaques d'OSB (sans COV) ont été interposées pour parfaire l'assise du ballon.
plus tard, un coffrage englobant la totalité du ballon sera réalisé pour une isolation complémentaire indispensable (+ 30cm).
Le but étant de minimiser les pertes thermique du ballon, l'isolation actuelle de la majorité des ballons (comme des maisons actuelles d'ailleurs) étant très insuffisante
 
 
 
En gros plan, les éléments à sertir. Du cuivre à souder est aussi possible, soudure forte un plus, même si dans cette configuration, on est sans pression sur le système ATMOS
Suivant les éléments à sertir, vous pourrez trouver des réductions directes ø Mâle 35/Femelle 22 pour minimiser le nombre d'élément à sertir.
 
Pourquoi du ø35 et 22, parce que le tube de 22 laisse de la place dans le ø35. Avec du tube de 28, c'est un peu trop juste.
 
 
 
 
Pour l'eau de retour soliare et descendre un petit peu plus bas, j'utilise un bout de tube supplémentaire et un coude (dans la main de Lionel) pour éviter l'échangeur haut du ballon. 
 
L'inconvénient de ce système est le bullage, de l'air redescend en même temps que l'eau chaude, on a l'impression que l'eau du ballon boue... je travaille donc à éliminer ce petit soucis par un autre évent sur le capteur. 
 
 
 
 
Mise en place du kit
 
 
 
 
 
Explications en Vidéo avec le sertissage
 
 

VatMx TV

 
 
 
 

Publié le: mercredi 20 juin 2012 (2651 lectures)
Copyrights © par l'info ENVIRONNEMENT & Nouvelle RÉALITÉ

Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e)

[ Retour ]