SOLAIRE THERMIQUE BARRIL (74)

Installation solaire thermique et cuisinière à bûche bouilleur

Installation solaire autovidangeable de 16m2 pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire + cuisinière bouilleur à bûches


Installation Florent (74)



  1. Capteur ATMOS quantité 16 m2, soit 4 capteurs de 4m2 chacun
  2. 1 ballon de 600 litres avec 3 échangeurs dont 1 pour l'eau chaude sanitaire instantanée pour la cuisinière bouilleur
  3. 1 ballon de 150 litres pour alimenter la batterie eau chaude de la ventilation double flux
  4. Un échangeur à plaques de 3m2 de surface d'échange pour réaliser un plancher chauffant solaire (presque) direct. 16 m2 de capteurs solaires chauffent un ballon de 150l et passe dans l'échangeur à plaques et le circuit passe après cet échangeur, dans le plancher chauffant et le reste de l'installation.
  5. une régulation UVR1611 pour faire fonctionner l'ensemble
  6. toute l'installation a été réalisée en tube électrozingué à sertir et en multicouche TECElogo

Plan de l'installation, cliquez ici


Le bémol de cette installation reste l'utilisation obligatoire de l'échangeur à plaques pour chauffer le ballon bouilleur de 500 l, et le fait de devoir passer aussi par l'échangeur du ballon par manque de départ retour.

Pourquoi passer par l'échangeur à plaques ?
  • Parce que le ballon de 150l à vase ouvert se trouve à 10m du ballon de 500 l pour des raisons techniques, respect de la pente pour l'autovidange des capteurs dans le ballon de 150 l placé près du sol, et celle de devoir passer les tuyauteries en plafond pour rejoindre le ballon de 500 l (les tuyaux sont donc au dessus des départ retour solaire et du vase d'expansion ouvert)
Pour une installation plus performante, on relie la ballon de 150l au ballon bouilleur sur l'échangeur du ballon lui même, on met entre les 2, une vanne 3 voies pour choisir le ballon de 500 l ou l'échangeur à plaques et le tour est joué. cliquez ici pour voir le dessin modifié



Choix de pose et orientation des capteurs solaires 

L'orientation de la toiture n'était pas judicieuse, on a donc préféré poser les capteurs au sol, avec une orientation pratiquement plein sud et à 45°. Les capteurs captent donc les premiers rayons de soleil du matin.















Poses des tubes


Vérification de la pose des capteurs, alignement et pose des tubes.







































Comme on peut le voir sur cette photo, c'est la quantité de liquide à changement de phase qui est contenu dans le tube quand le tube est froid, d'ici 2 à 3 minutes, le tube va se réchauffer et le liquide se sera transformé.















La tranchée nécessaire pour le départ retour solaire qui sera isolé, ainsi que le fil de la sonde.












Il reste aujourd'hui à commander le reste du matériel nécessaire au raccordement du ballon intérieur et réaliser le montage.

2 circulateurs basse consommation, un échangeur à plaque de 3m2 de surface d'échange et les raccords qui vont avec.

La suite d'ici quelques semaines, mais le résultat attendu est déjà connu, passer au solaire est d'une évidence absolue  !



Raccordement au système existant 

Raccordement au plancher chauffant, ballon de la cuisinière bouilleur et ECS, ballon de la batterie eau chaude de la ventilation double flux

d'ici peu, je vous met le plan général, ce qui permettra de comprendre le système plus facilement. 


Pose de la tuyauterie en électrozingué serti. Tube de diamètre 22.

Sachant qu'il y a la pente naturelle du terrain, et par rapport à la configuration du système, le départ se passe ici, au dessus de la sonde PT1000.





Détail de la sonde PT1000 (bout inox) qui plonge dans le doigt de gant. Tout est assemblé à blanc au départ, car le doigt de gant en laiton doit toucher le bout du tube. Il ne faut donc pas forcer au risque de le casser, c'est le seul point sensible de l'installation. on distingue derrière le bouchon inox avec les joints de couleur jaune pour la sonde PT1000





Le ballon solaire et son vase d'expansion ouvert en inox (fabrication maison) au dessus.
Sur cette d'installation, c'est un ballon de 150 l avec 2 entrées inférieurs et 2 sorties supérieurs, le vase ouvert (donc sans pression, en gros un réservoir avec 2 sorties, une basse raccordée au ballon par le dessus, et une autre haute pour laisser l'air s'évacuer, de l'autre côté)

Le ballon est surélevé pour placer une planche avec une isolation en dessous.





Par rapport à la configuration de l'installation, on utilise un échangeur à plaques. surface d'échange de 2,8 m2 et sorties en 1". Fabrication Suédoise. 





Utilisation de circulateurs basse consommation Calpeda NCE EI, le programme P (flêche du circulateur) est un programme qui adapte la puissance par rapport au besoin. 
Sur cette photo, c'est le départ pour le solaire. un doigt de gant avec une sonde PT1000 placée sur un T. 

Le circulateur est placé de cette façon pour éviter la cavitation de la pompe (de l'air dans l'eau)





Détail  de la connexion au vase d'expansion en inox au dessus, avec la sonde PT1000 qui plonge dans le ballon de 150l







1ère solution testée avec les 2 circulateurs placés sur les sorties basses. Après essai, il apparaît que la pompe connectée sur l'échangeur cavite (de l'air dans l'eau), donc elle est placé sur l'aller chaud.





Installation dans la version définitive avec le circulateur placé sur l'aller chaud pour l'échangeur à plaques.





L'outillage utilisé pour les raccords et les conduites, une pince à sertir





La vanne 2 voies motorisée, posée sur la nourrice de distribution de chaleur. Celle ci servira à alimenter le ballon de chauffage pour chauffer l'eau chaude sanitaire.






Le ballon de 500 l de l'installation de chauffage, chauffé par le solaire pour l'ECS et par le bouilleur pour le chauffage. Le chauffage solaire passe ici dans les 2 échangeurs haut et bas du ballon, raccordés par un tuyau blanc TECElogo de dia 25

Quant on veut faire du chauffage solaire, on passe du ballon de 150l, chauffé par les 16 m2 de panneaux solaires, à l'échangeur à plaques et directement après, soit au plancher chauffant, au radiateur de salle de bain, au ballon de 500 l ou à celui de 150 l de la batterie eau chaude pour la double flux.
Soit presque en plancher solaire direct. Optimisation des besoins et des calories.





  1. en bas à droite avec l'isolant rouge, l'arrivée du ballon solaire de 150 litres
  2. en bas à gauche, en tube électrozingué de dia 28, l'arrivée du ballon de 500 l
  3. sous la nourrice, le circulateur basse consommation placé sur le retour, la vanne 3 voies en gris qui sélectionne soit le ballon de 500 l à droite ou le solaire à gauche
  4. la nourrice de distribution avec les vannes 2 voies au dessus. seule la distribution pour le plancher chauffant dispose d'une vanne mélangeuse (tout à droite) permettant de limiter la température d'entrée de l'eau chaude dans le plancher chauffant en mélangeant avec l'eau de retour.













La régulation utilisée pour le fonctionnement de l'ensemble des système de chauffage, bouilleur, double flux et solaire. une régulation UVR1611.







L'installation en marche. Il reste a finaliser les programmes pour faire fonctionner plus finement ensemble ou séparément les distribution de chaleur bois énergie et solaire 


Publié le: dimanche 09 septembre 2012 (8124 lectures)
Copyrights © par l'info ENVIRONNEMENT & Nouvelle RÉALITÉ

Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e)

[ Retour ]